UFC-Que Choisir du Bas Rhin

Actualités

Dépannage à domicile : attention… prospectus trompeurs !

De nombreux dépanneurs à domicile distribuent des cartons comportant des numéros utiles (mairie, police, pompiers…) au milieu desquels ils indiquent le leur. Comme s’ils étaient un service public ou agréés par les pouvoirs publics, ce qui n’est pas le cas.

Nous les avons tous reçus un jour dans notre boîte aux lettres, vous savez, ces cartons où figurent un certain nombre de numéros utiles, en tête desquels le 15 et le 18, puis une liste de « services de dépannage », « travaux à domicile » et autres « interventions d’urgence ». Ajoutez à cela une mise en page des plus solennelles, aux couleurs de la République, ornée d’une effigie de Marianne et/ou de quelque autre symbole renvoyant à nos institutions, qui leur confèrent une allure tout à fait officielle,  et l’arnaque est prête !

Diffusés à grande échelle, et souvent personnalisés par commune pour davantage de crédibilité, ces prospectus vous font croire – à tort ! – que les plombiers, serruriers ou vitriers inscrits dessus sont agréés pas la Mairie, ce qui représente un gage de sérieux.

Or, généralement contactées dans l’urgence (ouverture d’une porte, réparation d’une fuite d’eau…), ces entreprises « multiservices » en profitent pour abuser le consommateur, comme en témoignent les nombreuses plaintes régulièrement adressées à « Que Choisir ». Elles n’hésitent en effet pas à réaliser (plus ou moins bien) des travaux inutiles et à gonfler de manière indécente les coûts des prestations et des pièces fournies. Au bout du compte, des factures injustifiées et astronomiques. Il n’est pas rare que la somme dépasse les 2 000 € pour une simple porte claquée, le dépanneur ayant d’office changé la serrure alors qu’il pouvait l’ouvrir sans la casser !

Alors répétons-le, conserver les cartons déposés dans les boîtes aux lettres ou appeler la première entreprise de serrurerie ou de plomberie repérée sur Internet revient à  se jeter dans la gueule du loup, en l’occurrence la société de dépannage malhonnête. Invariablement, on tombe sur des arnaqueurs, jamais sur de vrais professionnels. Ces derniers n’ont pas les moyens de dépenser des fortunes pour être bien placés sur le Web, ni le temps d’inonder les boîtes aux lettres de cartons publicitaires.

L’équipe UFC-Que Choisir du Bas-Rhin