UFC-Que Choisir du Bas Rhin

Actions d'information

Strasbourg s’engage à devenir une « ville sans perturbateurs endocriniens »

Le 10 octobre 2017 s’est tenue la 1ère rencontre européenne des Villes et Territoires sans Perturbateurs Endocriniens. Près de 200 participants étaient au rendez-vous, Madrid, Stockholm ou Paris étaient représentées et le colloque s’est achevé sur l’adoption de la charte « Villes et territoires sans perturbateurs endocriniens« .

Par cette charte, les villes s’engagent notamment à interdire l’usage des produits phytosanitaires et biocides qui contiennent des perturbateurs endocriniens sur leur territoire. Elles se doivent aussi de réduire l’exposition aux perturbateurs endocriniens dans l’alimentation, de favoriser l’information de la population, des professionnels de santé, des personnels des collectivités territoriales, des professionnels de la petite enfance, des acteurs économiques de l’enjeu des perturbateurs endocriniens. De plus, elles devront mettre en place des critères d’éco conditionnalité interdisant les perturbateurs endocriniens dans les contrats et les achats publics. Les citoyens seront régulièrement informés de l’avancement des engagements pris.

Suite à un voeu proposé par les élus EELV, Le conseil municipal de la ville de Strasbourg a voté à l’unanimité l’adhésion à la charte, prenant ainsi la suite du Conseil de Paris qui l’avait adopté le mardi 12 décembre à l’unanimité.

L’UFC – Que Choisir salue cette initiative et rappelle son engagement dans la lutte contre les perturbateurs endocriniens. Pour plus d’infos, vous pouvez consulter le dossier établi par le magazine Que Choisir ici.