UFC-Que Choisir du Bas Rhin

Vie de l'association

2021 : Une Assemblée Générale hors norme

#AGO-UFC67-2021

L’Assemblée Générale de l’UFC-Que Choisir du Bas-Rhin s’est déroulée le 17 mars dernier, non pas dans la grande salle de la Maison des Associations à Strasbourg, comme d’habitude, mais, Covid oblige, en visio-conférence. Une grande première autant pour les membres du Conseil d’administration que pour les adhérents qui y ont assisté.

Sur la trentaine de personnes inscrites, une vingtaine étaient effectivement « en ligne » lors de l’assemblée.

Dire que « tout s’est passé comme sur des roulettes » serait exagéré. Non pas du point de vue du déroulé de l’AG en elle-même, mais du côté technique où nous avons accumulé des bugs. Les participants ont parfois eu un peu de mal à se connecter et, surtout, en cours d’AG, certains ont subi des déconnexions. Didier Cornu, notre président, a été le plus malchanceux, avec une audio décalée de plus de 10 secondes par moment. Il a même été complètement déconnecté lors de la présentation des prévisions pour 2021.

Ceci ne nous a pas empêché d’adopter in fine, à l’unanimité des votes exprimés, le rapport moral, le rapport d’activité et le rapport financier. Les deux administrateurs qui sollicitaient le renouvellement de leur mandat ont également été réélus.

Que faut-il retenir en synthèse ?

Qu’en 2020 rien ne s’est évidemment déroulé comme prévu. La Maison des Associations a été fermée au public dès le début du premier confinement et l’est restée jusqu’à la fin de l’année (elle l’est toujours). La présence dans nos bureaux des bénévoles, stagiaires et salariés devait rester limitée au strict minimum indispensable. En règle générale pas plus de 3 personnes.

Les actions sur le terrain ont été rares : conférence sur le Nutri-Score avec le fondateur du concept, le professeur Hercberg, Madame la député Michèle Rivasi et le président de l’UFC-Que Choisir, en début d’année, juste avant le confinement, et animations à la « Rentrée des associations » à Strasbourg en septembre.

Cela nous a laissé le temps pour améliorer notre site Internet, notre page Facebook et nous mettre à Instagram.

Les annulations de voyages et de séjours ont représenté 40 % des 4.500 sollicitations de l’année (téléphone, courrier, mail, rendez-vous). Elles ont généré un important nombre de litiges.

Nous avons aussi eu plus de temps pour suivre les renouvellements d’adhésion.

Tout cela a eu un effet positif sur les adhésions, et fin 2020 nous avions 1.509 adhérents, soit une progression de 10 %. La lente mais constante décroissance a été inversée.

Du point de vue financier, nous avons terminé l’année en équilibre.

Concernant 2021, nous espérons encore que l’étau des mesures barrières pourra être quelque peu desserré d’ici l’été. Nous préparons des rencontres avec des consommateurs autour de l’information sur le « consommer responsable ». Sont également planifiées de nombreuses formations de bénévoles pour renforcer les compétences et, notamment, venir en renfort à l’équipe juridique.

Et nous participerons activement aux activités que la fédération l’UFC-Que Choisir projette à l’occasion des 70 ans de sa création.